COLLOQUE : Présences de la Boétie. Histoire et actualité de l'énigme de la servitude volontaire

Retour aux événements

Le Discours de la servitude volontaire d’Étienne de La Boétie (1530-1563) apparaît, aujourd’hui encore, comme un classique insaisissable de la pensée politique moderne. Les études consacrées à la réception sinueuse de cette œuvre radicale ont certes permis d’en éclairer le sens et de dissiper une partie de son aura mythique. Pourtant, il demeure impossible de faire pleine lumière sur l’énigme de la servitude.

Nombre d'interprètes considèrent que cette équivocité durable du propos de La Boétie n'est pas accidentelle. Elle est au cœur de son projet politique et éthique. En rendant sensibles les mouvements irréguliers de la pensée et du désir, l'écriture laboétienne met le lecteur à l’épreuve de la servitude : elle l'incite à interroger sa persistance et ses transformations – et ainsi à mesurer l'écart qui semble assurer sa présence.
Dès lors, la plupart des déplacements théoriques ou détournements politiques qui scandent la réception du Discours jusqu'à nos jours, loin d'être réductibles à de simples appropriations ou réductions de l'interrogation ouverte par La Boétie, témoignent aussi de sa fécondité philosophique. En réunissant spécialistes de l’histoire de la philosophie et spécialistes de la philosophie politique, cette journée d’étude entend explorer la tension entre l'énigme proprement philosophique de l’œuvre et quelques-unes de ses actualisations politiques récentes (servitude totalitaire, servitude néolibérale, etc.).

Programme à venir